NO COMMENT d’après les textes de Rodrigo Garcia

Cela ressemblait à une plage, ou plus que les plastiques, toutes les solitudes et les incohérences de nos vies seraient venues s’échouer: des amours heureux, malheureux, manquants ou inattendus, des couples, des bandes d’amis, des trouples, et tellement d’individus esseulés; on boit l’alcool et le calice jusqu’à la lie, on ressasse des obsessions ou on règle ses comptes, on accuse et on s’enferre dans ses propres contradictions, mais avec quelle joie!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.