ELECTRE/VITEZ PETITE FORME

2 juin 2018

Les étudiants de khâgne ont profité de cette fin d’année pour restituer leurs travaux et explorations des tragédies de Sophocle sous la forme d’une représentation d’Electre en phase avec les propositions du metteur en scène Antoine Vitez qui a monté à trois reprises la pièce. Des parenthèses d’Antoine Vitez jalonnent le déroulement d’un exercice qui alterne entre trois espaces et trois modes de jeu.

En amont, un travail de comparaisons de traduction et de travail sur les extraits en grec ancien a été effectué, rassemblant étudiants de grec et de théâtre. Les hellénistes non théâtreux ont brillamment relevé le défi de participer au choeur.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.